FEUX D’ARTIFICE

Depuis 2020, la commune offre un feu d’artifice, chaque 31 décembre à 20h, tiré aux ruines du château de Bressieux.

En collaboration avec Bressieux et Saint Pierre de Bressieux.

Un grand merci à Art Emotions, artistes artificiers…

LA MEDIATHEQUE

Située au 72 rue du Carrousel à Saint Siméon de Bressieux

Tél : 0474201626

Horaires d’ouverture :

Mardi : 15h30 – 18h

Mercredi : 9h-12h / 14h-18h

Vendredi : 15h30-18h

Samedi : 10h-17h

Une carte unique pour emprunter sur l’ensemble du réseau

La carte de Bièvre Isère Communauté permet d’emprunter sur les quatre sites de la médiathèque : La Côte Saint-André, Saint-Jean de Bournay, Saint-Siméon de Bressieux et Saint-Étienne de Saint-Geoirs, mais également dans les 21 bibliothèques municipales qui sont aujourd’hui reliées au réseau. Il est possible de récupérer vos documents dans la médiathèque/bibliothèque la plus proche de chez soi.

Accéder au portail médiathèque en cliquant ici

LE CINEMA EN PEIN AIR

Chaque été depuis 2020, l’intercommunalité profite des douces soirées estivales pour organiser l’événement « Bièvre Isère fait son cinéma ». Des projections de films gratuites et en plein air sont programmées aux quatre coins du territoire.

Pour la troisième édition, organisée du 1er juillet au 25 août 2022, Bièvre Isère Communauté a prévu pas moins de 39 soirées festives et conviviales.

À l’affiche : des films d’animation, des comédies cultes, des histoires de super-héros, des drames ou encore des classiques de la science-fiction. Tous les genres sont représentés et tous les publics sont conviés.

https://bievre-isere.com/vivre-en-bievre-isere/culture/bievre-isere-fait-son-cinema/

Le 1er Juillet, pour le lancement du festival Bièvre Isère fait son cinéma plus de 350 personnes avaient répondues à l’invitation et se sont retrouvées à l’ancien camping de St Siméon de Bressieux.

La soirée a démarré par un ciné concert où des jeunes musiciens de l’école de musique intercommunale accompagnaient des courts métrages projetés sur un grand écran.

La BatuK2Ouf de l’école de musique associative de st Siméon de Bressieux nous a proposé un apéritif tout en rythme ce qui a permis aux techniciens de démonter ce 1er écran pour installer un 2d écran gonflable encore plus grand pour la projection du film.

On restait sur le thème de la musique puisque le film programmé était tous en scène.  Il fallait être prévoyant et bien installé sur des fauteuils et dans des couvertures pour profiter de la 1ère séance de ce festival. 39 séances ont eu lieu sur le territoire durant tout l’été.

La municipalité et l’école de musique de St Siméon de Bressieux étaient ravies d’accueillir autant de monde pour le lancement de la 3ème édition.

MUSIQUE

Concert en plein air avec le groupe The Littles

Début août la commission animation culture a accueillis le groupe THE LITTLES pour un concert en plein air à l’ancien camping.

THE LITTLES, quatre garçons dans le vent, restituent sur scène les arrangements qui ont fait la légende des BEATLES. Leur énergie transporte le public dans l’univers des FAB’FOUR de Liverpool, le groupe le plus populaire du XXème siècle.

Sans mimétisme, juste un clin d’œil avec leurs costumes ajustés et leurs cravates bien nouées, les quatre musiciens séduisent un public de tous âges et rendent hommage avec grand respect à ce groupe légendaire en exprimant sur scène, avec passion et personnalité, ces chansons connues de tous.

Un très bon moment partagé par un public très nombreux.

 

Fête de la musique

Fin Juin, la commission animation culture, Adelis, le FLJEP et Vivre ensemble avaient donné RDV aux habitants pour fêter l’arrivée de l’été. Chacun était là pour fêter l’arrivée de l’été, proposer une fête aux habitants, leur permettre de se retrouver en partageant un moment convivial, mettre en avant les talents des élèves

Même si le public n’était pas aussi nombreux que ce qu’on aurait pu espérer

Même si on rêvait plutôt d’une soirée en extérieur

Les prestations étaient de qualité, après une démonstration des élèves de l’école de musique c’était au tour des professeurs puis des élèves de l’école élémentaire accompagnés par Hugo pour la restitution du projet mené durant tout le 1er semestre. L’apéritif était animé par la BatuK2Ouf de l’école de musique.

Puis le public était invité à entrer dans le carrousel pour terminer la soirée avec le groupe Free sons.

 

ENVI stage d’orchestre et de direction au carrousel

Pour la 2de année, fin août, un stage d’orchestre et de direction mené dans le cadre du Festival Berlioz a eu lieu à st Siméon de Bressieux. Hébergés au lycée st Exupéry ils profitent de la salle du carrousel pour répéter en tutti.

Ce stage est organisé par l’Ensemble à Vent de l’Isère sous la direction d’Eric Villevière.

C’est plus d’une cinquantaine de prodiges de toute la France qui travaillent toute la semaine pour préparer 1h30 de concert-restitution de ce stage qui a lieu le dernier dimanche d’aout sous les halles de la côte st André mais avant cela ils donnent rdv aux st simeonnais(es) pour assister à la répétition générale. L’occasion de rentrer au cœur de cette formation pour apprécier leur travail.

Le chef de cette formation éphémère, Éric Villeviere, a permis au public une lecture plus fine des œuvres grâce à la décomposition de certains mouvements en appréciant l’emploi qu’a fait le compositeur des instruments, l’organisation, le rôle confié à tel ou tel instrument, successivement et harmoniquement (c’est-à-dire « verticalement »), en les superposant, par exemple.

Il nous a également fait une présentation du compositeur, du contexte historique, culturel et stylistique de la composition tout en donnant les influences de l’auteur et les circonstances de la création.

Le public pouvait ainsi se laisser porter par les images qui naissaient de l’écoute et  analyser l’instrumentation et l’orchestration pour relever les instruments entendus à  l’écoute d’une composition.

Au fil du voyage on a pu se laisser emporter par une locomotive et entendre les accélérations et ralentissements grâce à la subtilité des percussions dans pacific231 de Arthur Honegger , nous sommes ensuite monté dans une voiture de course avec cette impression de circuit infernal de John Adams « short ride in a fast machine » puis un boléro de Ravel avec ses ostinatos rythmiques répétées subtilement par des flutes, clarinettes, haut bois….

Une grande variété d’instruments à vents composait cet ensemble avec notamment un haut bois d’amour. Mais les percussions étaient également très présentes avec plusieurs xylophone, Marimba, Vibraphone, mais également des percussions fabriquées pour les besoins de certaines œuvres à partir de simples tuyaux en métal ou des freins de voiture. La caisse claire qui répète 169 fois à l’identique un élément musical pendant les 17minutes du bolero de Ravel sur un même tempo.

Une belle soirée offerte aux st simeonnais es

EXPOSITIONS

Mondes entrelacés 

https://angelesmartinez-com-uy.translate.goog/mondes-entrelaces/?_x_tr_sl=es&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

Fin mai deux artistes de renommés internationales nous ont fait l’honneur de nous proposer une exposition conjointe. Luis Souza Cortès peintre et Angeles Martinez, artiste plasticienne.

La salle de réception de la Mairie de Saint Siméon de Bressieux (Isère, France), était le grand espace qui a accueilli en mai la proposition d’exposition sous le titre « MONDES ENTRELACÉS » des artistes plasticiennes Angeles Martínez et Luis Souza Cortés. Ce sont des mondes, des créations particulières de chacun, qui évoquent l’infinité des cadres culturels qui, dissolvant les frontières, sous-tendent la création identitaire. Ils abordent le thème du voyage, marchant « en transit » en recherche continue. Il représente à la fois et en hommage, pour Angeles Martínez, la possibilité de faire revenir dans son pays natal la figure de son arrière-grand-mère Dorothée, évoquant son parcours migratoire sous la forme d’une installation vidéo.

Durant deux jours ils ont accueillis le public avec les tableaux de Luis Souza Cortès et les installations et Vidéo d’Angeles Martinez. Ils ont accepté de poursuivre cette exposition pour permettre aux élèves de l’écoles maternelles et élémentaire de venir partager avec eux ces arts.

ANGELES MARTÍNEZ

Née en Uruguay, avec de profondes racines franco-italiennes, l’artiste plasticien Angeles Martínez est installée depuis 2018 à Saint-Siméon-de-Bressieux, intégrant notre communauté. Sa formation artistique s’est développée à Montevideo avec le peintre uruguayen Dumas Oroño, élève du célèbre Maître Joaquín Torres García, dont notre peintre franco-uruguayen, Luis Souza Cortés, a également reçu des conseils conceptuels.

Elle a exposé en continu depuis 1979 dans des expositions individuelles et collectives dans son pays et à l’étranger : Argentine, États-Unis, Espagne, Koweït, Italie, récompensée à plusieurs reprises. Elle a développé des activités d’enseignement, comme commissaire d’expositions dans son pays ainsi que des conférences sur des sujets liés à la théorie de l’art. Elle a représenté l’Uruguay au XIème Salon Ibéro-Américain à Washington DC et au VIIème Salon du Livre Latino-américain dans cette même ville. Elle a établi sa résidence artistique en 2015 avec sa production et l’exposition de son travail à New Haven USA et en 2021 elle expose avec Souza Cortés en Italie. Son travail comprend la peinture, les constructions en bois et les installations vidéo.

www.angelesmartinez.com.uy

angelesmpast@gmail.com

LES RÊVES DE DOROTHÉE

Vidéo installation

Des indices apparus dans la trame de la mémoire familiale il y a quatre générations, me révèlent la présence et le parcours migratoire de Dorothée, mon arrière-grand-mère. Ils prennent, l’un et l’autre, une signification archétypale vitale. La découverte de son acte de naissance, la France, sa terre natale, deviennent des éléments déclencheurs d’un imaginaire qui trouve son expression dans cette installation vidéo. Il sous-tend comme une basse continue, le scénario de l’émigration européenne qui a commencé dans la seconde moitié du XIXème siècle, avec ses voyages incertains, ses difficultés et ses espoirs.

Les draps blancs, lieu de sommeil et de rêves, de repos de la fatigue, présents dès le début en format vidéo, prennent forme en multipliant leurs significations dans les différents traitements esthétiques que je leur ai donnés, et que j’ai pris comme axe symbolique. Dans cet élément, lié à l’intimité féminine, se trouve toute la douleur, la peur, la misère, mais aussi les rêves mis au départ, les espoirs placés dans les lieux d’accueil.

Comme des images figées, que la mémoire conserve fidèlement, des morceaux de draps représentent aussi les rêves d’autres femmes qui ont vécu et vivent des parcours similaires avec les mêmes difficultés et les mêmes espoirs.

Au gré des routes qui vont et viennent je reviens dans son pays. Ce qui y a été appris a traversé mer et océan et a eu des répercussions sur les générations que mon arrière-grand-mère a engendrées.

Héritage féminin symboliquement représenté dans les délicates broderies réalisées par ma mère. Cette exposition devient un hommage à ces deux femmes importantes dans ma vie, tout en acquérant un rôle symbolique qui les transcende.

ANGELES MARTINEZ PASTORINO

 

LUIS SOUZA CORTÉS

Luis SOUZA CORTÉS est né à Montevideo, Uruguay, en 1947. A l’âge de 14 ans, il expose sa première huile, invité par une galerie de Montevideo. Plus tard, il rejoint l’Ecole des Beaux Arts, où il aborde l’art sud-américain et rencontre les grands maîtres. Joaquín TORRES GARCÍA, lui apporte une pensée conceptuelle théorique inépuisable qui nourrit son travail jusqu’à aujourd’hui.

Au cours de son passage en Argentine, en 1971, il développe un nouveau langage visuel, la photographie et travaille la sérigraphie. Parallèlement, il participe à de nombreuses expositions à Buenos Aires tout au long de cette décennie et dans la ville de Rosario dans la Galerie Renom.

Arrivé en 1982 en France, pays d’accueil, il s’installe définitivement en Isère, et approfondit son travail de recherche picturale et d’enseignement. Il expose à Grenoble au CRAC (Comité Régional d’Art Contemporain), dans les Galeries et Salons Grenoblois, ainsi qu’à Lyon à La Maison de l’Amérique Latine et au Palais Bondy et comme Invité d’honneur au Salon De L’ouest à Tassin La Demi-Lune. En 2014, il participe à l’Ouverture du Festival Berlioz 21ème édition Berlioz au temps des révolutions industrielles, La Côte- Saint -André et St Siméon de Bressieux et expose Réminiscences dans la Salle de réception de la Mairie de St Siméon de Bressieux.

En 2017, il reçoit le premier prix du Salon de Brignais. Il expose à Sainte Colombe et au Salon VIENNART à Vienne(France) en 2018 et à la Galerie LETY dans cette même ville en 2019. Puis, en Italie à Grugliasco et Fusignano. En 2021 il expose avec Angeles Martínez au Musée de l’Émigration Piémontaise dans le Monde à Frossasco, Italie. Ses œuvres se retrouvent dans des  Institutions publiques et des collections privées en Argentine, Uruguay, France et Italie.

www.souzacortes.com

souzacortes.luis@gmail.com

 

LA POÉTIQUE VISUELLE DE LUIS SOUZA CORTÉS

À propos du travail de cet artiste, Patrick BARRUEL-BRUSSIN déclare : « est difficile de qualifier la peinture de Luis SOUZA CORTÉS et de l’ancrer dans une mouvance particulière, même si, avec la maturité artistique, cet artiste doué n’est pas sans rappeler un Jose GAMARRA par l’intensité des couleurs, les formes et les volutes et la libération du trait classique au profit d’un trait qui embrase autant que la couleur. (…) Tout est sensualité et spiritualité dans cette peinture sud-américaine qui dépasse les cultures et les frontières d’un art universel qui n’a pour maîtresse que la puissance incarnée de la musique ». Dans le traitement abstrait et poétique de son travail tout acquiert un sens évocateur et allégorique. Il ne dénote pas complètement la réalité, mais c’est en elle qu’il est fortement incarné. C’est son regard sur les objets communs qui nous entourent, d’où il extrait les parties les plus expressives, qui leur permet, par leur géométrie ou leur humanisation, d’intégrer ensuite son espace pictural. Un cercle, peut provenir d’une roue, d’un équipement industriel, d’un astre, mais aussi, dans son aspect symbolique, il peut faire référence à l’idée de mouvement, mouvement qui n’est pas dessiné mais exprimé, qui permet les voyages visuels dans l’œuvre et en même temps reflètent son parcours. L’exposition qui nous amène confirme une recherche permanente, poursuivie en France depuis près de 40 ans et réaffirme un sentiment d’appartenance au sol français, à sa culture et tissent les liens qui unissent les deux pays. Elle montre également la cohérence d’une pensée esthétique constamment renouvelée, sans jamais perdre le profil identitaire non transférable qui la caractérise. ANGELES MARTINEZ PASTORINO

ACTIONS CULTURELLES

4 poèmes au square par un soir d’été

Aurélien Delsaux avait donné rdv au public au square des frênes. A travers ces 4 poèmes il a invité le public à voyager avec Baudelaire. Des poèmes qui parlent d’amour de mort mais ce sont surtout des poèmes qui parlent de vie. Entendre des vers d’Arthur Rimbaud, de Victor Hugo ou de Paul Valéry sous un rayon de soleil couchant nous invite à la rêverie à l’évasion.

Aurélien de la compagnie de l’arbre poursuit sa tournée des villages cet automne, ne manquez pas ce moment de poésie car la poésie est faite pour être dite entendue mais surtout partagée et ce rdv est un pur moment de bonheur.

Adelis et la municipalité ont été très heureux de l’accueillir.

Le site internet www.st-simeon-de-bressieux.fr a besoin de déposer des cookies ou autres technologies pour : Assurer une meilleure performance du site et une navigation en toute sécurité. Récolter des statistiques de fréquentation et de navigation. Notre seul but : améliorer nos services en continu pour vous proposer une expérience la plus qualitative possible.
Accepter
Refuser